Les symptômes et les complications de la dermite ocre

La dermite ocre est une maladie courante qui atteint surtout les personnes âgées de 60 ans voire plus. Elle se manifeste par l’apparition des taches brunâtres ou de couleur ocre sur les membres inférieurs de l’être humain plus précisément au niveau des chevilles.

Les capillaires sanguins connaissent une crévasion qui laisse sortir plusieurs hématies dans le tissu voisin. Cette action libère alors tout le fer présent dans les hémoglobines.

Ce dernier se réfugie alors à l’intérieur du tissu et lui donne cette couleur ocre. Des pigments apparaissent alors symétriquement sur les deux côtés de la jambe. La dermite ocre peut très bien se trouver uniquement sur une seule jambe et pas toujours sur les deux.

L’angiodermite purpurique et pigmentée est consisté à partir d’un mélange de télangiectasies et de jus sur une peau à la fois très mince et très dure qui se trouve précisément sur le tiers inférieur des jambes.

La télangiectasie n’est autre que l’enflure de plusieurs vaisseaux cutanés qui forme de lignes rouges très fines qui, dans la plupart des cas, peuvent prendre une couleur violette. La longueur de cette dernière varie entre quelques millimètres et quelques centimètres. La télangiectasie apparaît parfois sous forme d’étoile.

Les causes principales de cette maladie sont soit l’hypertension artérielle tout court soit ce dernier est associé à l’hypertension veineuse qui provient de simples varices ou bien de la phlébite.

Les complications

Les personnes atteintes de cette maladie ne se rendent pas compte de l’ampleur du dégât qu’elle engendre sur leur corps. Voilà pourquoi elles négligent tout simplement leur traitement. Cependant, dès que des taches anormales apparaissent sur les membres inférieurs, il faut vite consulter un médecin et éviter de jouer avec sa santé.

Les taches qu’on observe chez le patient atteint de la dermite ocre proviennent du purpura, qui est une circulation anormale du sang que l’on trouve à fleur de peau ou encore des muqueuses. Le vieillissement de ces dernières rend la couleur de la peau brunâtre. C’est ce changement qui transforme la maladie en ulcère de jambes.

En effet, l’ulcère, comme son nom l’indique est une plaie plus ou moins profonde qui ne se cicatrise pas facilement. Sachez que la dermite ocre est classée parmi les maladies ulcéreuses. Un mauvais traitement de la dermite ocre peut également mener à une atrophie qui réduit non seulement l’épaisseur de la peau, mais également sa résistance.

Si l’on ne parvient pas à bien traiter le malade, l’angiodermite purpurique et pigmentée peut également être la base de plusieurs surinfections bactériennes graves. La douleur sera alors de plus en plus intense et les malades ne cesseront de souffrir.

Dans ces cas-là, il est nécessaire de faire une opération chirurgicale. Parfois, le traitement d’une dermite ocre doit être accompagné d’une chimiothérapie et une cure de thalassothérapie.

Quoi qu’il en soit, les personnes atteintes de l’angiodermite purpurique et pigmentée qu’on appelle également la dermite ocre ne doivent jamais attendre et négliger son traitement, car cela peut avoir des conséquences très graves qui nuiraient non seulement leur santé, mais également leur corps.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *